+ services en département
 
Accueil > Travail Santé Sécurité > Prévention des risques professionnels > Retrait de dalles et colles amiantées : ALERTE BLASTRAC !

Retrait de dalles et colles amiantées : ALERTE BLASTRAC !

| Publié le 7 décembre 2016 | Dernière mise à jour le 25 avril 2017
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Pour le retrait de dalles et / ou de colles amiantées, l’utilisation de rectifieuses Blastrac, non équipées du système de contrôle dénommé « kit amiante ACS (Air Control System) » peut entraîner des empoussièrements anormaux conduisant à l’exposition des salariés au-delà de la Valeur Limite d’Exposition Professionnelle (VLEP). Une mise en cause du chef de l’entreprise de désamiantage est possible pour : non respect de son obligation de réduire les risques au niveau le plus bas possible (R. 4412-108).

Ce kit ACS a pour fonction de couper l’alimentation de la rectifieuse lorsque l’aspiration est insuffisante.
Il n’autorise ainsi son utilisation que dans des conditions d’aspiration maitrisées, ce qui limite l’empoussièrement et la libération de fibres à l’extérieur de l’engin.

Ce kit est vivement recommandé par le fournisseur comme le précise la notice dans l’extrait ci-dessous :
Kit amiante BGS-250 A
« La BGS-250 dispose également d’une option permettant l’enlèvement de matériaux potentiellement dangereux pour la santé, parmi lesquels figure l’amiante. On peut en trouver dans le béton, les toitures, les plafonds, les briques, les tuyauteries, les revêtements de sol. La meilleure façon d’éliminer l’amiante est d’utiliser la méthode par enlèvement mécanique.
Pour cela vous pouvez utiliser la BGS-250 équipée de son kit amiante qui contrôle la puissance d’aspiration, ceci afin d’éviter l’échappement de fibres d’amiante dans l’air. »

Il a été rendu obligatoire dans certains pays comme l’Allemagne, mais n’est proposé en France qu’en option.

Toutes les rectifieuses n’en sont donc pas équipées, à l’instar de celle qui a donné lieu à un arrêt de travaux prononcé par la Direccte AURA (Auvergne, Rhône Alpes). Il reste cependant à disposition des clients qui veulent l’installer sur des machines anciennes non équipées et sur du matériel neuf.

Article R4412-108 :
Afin de réduire au niveau le plus bas techniquement possible la durée et le niveau d’exposition des travailleurs et pour garantir l’absence de pollution des bâtiments, équipements, structures, installations dans lesquels ou dans l’environnement desquels les opérations sont réalisées, l’employeur met en œuvre :
1° Des techniques et des modes opératoires de réduction de l’empoussièrement tels que le travail robotisé en système clos, la réduction de la volatilité des fibres d’amiante par l’imprégnation à cœur des matériaux contenant de l’amiante avec des agents mouillants, le démontage des éléments par découpe ou déconstruction ;
2° Les mesures nécessaires de confinement et de limitation de la diffusion des fibres d’amiante à l’extérieur de la zone des opérations, notamment en mettant à disposition des travailleurs les moyens de décontamination appropriés et en définissant la procédure de décontamination à mettre en œuvre.

En savoir plus :

DIRECCTE Bourgogne Franche Comté
Pôle politiques du Travail
Département Service Régional d’Appui

-- --

Légifrance | Mentions légales | Services Publics