+ services en département
 
Accueil > Concurrence Consommation > Sécurité des consommateurs > Les huiles essentielles oui mais utilisées à bon escient !

Les huiles essentielles oui mais utilisées à bon escient !

| Publié le 27 juillet 2016
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Les huiles essentielles ont trouvé leur place dans la maison pour purifier l’air ambiant, parfumer le linge, voire même soulager les petits « bobos ». Mais attention, bien que d’origine naturelle, ces préparations ne sont pas sans risque ! Ce sont des concentrés actifs qui peuvent s’avérer dangereux s’ils ne sont pas utilisés à bon escient.

La réglementation applicable dépend de l’usage préconisé

Les huiles essentielles ne doivent pas être présentées sans fonction déterminée. De fait, il incombe au responsable de leur mise sur le marché d’informer les consommateurs sur le mode et les précautions d’emploi (voir ci-dessous). C’est donc en fonction de la mention sur l’étiquette que chaque produit peut ainsi entrer dans une catégorie soumise à une réglementation particulière. Une présentation du produit non conforme à l’usage auquel il est en principe destiné peut être considérée comme un délit de tromperie sanctionné par la DGCCRF.
L’utilisation des huiles essentielles

On ne choisit pas son huile par hasard. Il faut se renseigner avant tout usage car les huiles essentielles sont très concentrées en éléments chimiques actifs et peuvent présenter certains dangers.

Il existe plusieurs modes d’utilisation par :

  • voie interne : comme les huiles essentielles sont irritantes pour les muqueuses, on les mélange généralement à un peu d’huile végétale, à du miel, ou on les dilue dans de l’eau. Elles ne doivent pas, en principe, être ingérées pures ;
  • voie externe : on la mêle à une huile de massage ou à un onguent pour lui permettre de se diffuser dans l’organisme à travers la peau ;
  • voie aérienne : l’huile diffusée dans l’air est absorbée par les voies respiratoires.

L’Union européenne classe d’ailleurs certaines d’entre elles comme substances dangereuses[3] et exige, à ce titre, la présence de mentions claires destinées à informer le consommateur.

Les précautions d’emploi des huiles essentielles

  • L’usage des huiles essentielles est déconseillé chez l’enfant, la femme enceinte ou allaitante, les personnes âgées et les personnes souffrant de pathologies chroniques.
  • Ne jamais injecter d’huiles essentielles par voie intraveineuse ou intramusculaire.
  • Ne pas ingérer d’huiles essentielles.
  • Ne jamais appliquer d’huiles essentielles sur les muqueuses, le nez, les yeux, le conduit auditif, etc.
  • Pour les personnes à tendances allergiques, toujours effectuer un test d’allergie avant d’utiliser une huile essentielle.
  • Après un massage ou une application cutanée, se laver consciencieusement les mains
  • Veiller à la qualité des huiles essentielles, aux garanties annoncées sur leur provenance ainsi qu’au mode de culture dont elles sont issues.
  • Ne jamais chauffer une huile essentielle pour la diffuser.

Crédit photo : fotolia

En savoir plus :

Pour tout savoir sur les huiles essentielles, leurs usages et la réglementation consultez la fiche pratique sur le site de la DGCCRF

-- --

Légifrance | Mentions légales | Services Publics