Accueil > La Direccte > Actualités > Lancement des 10 000 formations aux métiers verts et verdissants

Lancement des 10 000 formations aux métiers verts et verdissants

| Publié le 23 mai 2018 | Dernière mise à jour le 7 juin 2018
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

dans le cadre du Plan d’Investissement dans les compétences

L’invention d’un nouveau modèle productif et social plus respectueux de l’environnement est une nécessité. Il s’agit de renouveler nos façons de consommer, de produire, de travailler, de vivre ensemble, pour répondre aux grands enjeux du changement climatique. La transition écologique est aussi une question d’emploi et de compétences. Les éco-activités et l’emploi environnemental au sens strict représentent près de 2% de la population active : 456 000 emplois. Les professions vertes (qui ont une finalité environnementale) ou verdissantes (dont l’exercice évolue avec les préoccupations environnementales) représentent 4 millions d’emplois.
La croissance verte, ce sont ainsi de nombreux et nouveaux besoins en compétences.

Des formations aux métiers verts ou verdissants : des engagements dès 2018, dans le cadre du plan d’investissement dans les compétences !

  • 10 000 formations aux emplois de la transition écologique vont être cofinancées par Pôle emploi dans le cadre des préparations opérationnelles aux emplois de la transition écologique
  • La formation des salariés en insertion par l’activité économique sera intensifiée, notamment dans le champ du recyclage, de l’économie circulaire et des ressourceries (lieux où sont collectés les objets dont les propriétaires n’ont plus besoin. Ils sont remis en état, recyclés, transformés… Cela permet de donner une seconde vie aux objets et réduit les déchets).
  • Le plan d’investissement va aussi cofinancer la GPEC des filières, pour mieux identifier les nouveaux besoins et disposer d’analyses plus précises et plus opérationnelles des nouvelles compétences attendues. Des projets sont en cours avec le bâtiment (Fédération française du bâtiment), les travaux publics (fédération nationale des travaux publics), la logistique, la valorisation des déchets, le recyclage, etc..

Les compétences concernées sont :

  • Tri des déchets pour des activités professionnelles et chantiers propres et l’économie circulaire.
  • Utilisation de produits plus respectueux de l’environnement, utilisation de bio-matériaux dans le bâtiment.
  • Entretien, maintenance et recyclage dans le secteur automobile
  • Agriculteurs qui se lancent dans la méthanisation de la biomasse.
  • Installation de nouveaux matériels performants : chaudière à condensation, pompes à chaleur, outils de comptage intelligents… ;
  • Nouveaux gestes des terrassiers, pour préserver la biodiversité ou économiser les matériaux non renouvelables.

Enfin, il s’agira d’actualiser les référentiels des métiers et les certifications, qui ont parfois dix ans de retard, dans la lignée de la création du titre professionnel de chargé d’affaire en rénovation énergétique du bâtiment qui vient d’être créé et le titre de technicien de maintenance d’équipements de chauffage, climatisation et énergie renouvelables a été profondément révisé).

-- --

Légifrance | Mentions légales | Services Publics